Paul Van Himst et sa famille... le football

Le monument du football Paul Van Himst a sélectionné les meilleurs cafés du Brésil et d’autres pays producteurs. Avec précision et talent, comme durant sa glorieuse carrière, au cours de laquelle ses qualités et son esprit lui valurent quatre Souliers d’or et le Soulier d’or du siècle. Il fut également un entraîneur à succès. Aujourd’hui, avec son fils Frank et sa fille Claudia, il met tout son talent et toute sa force de travail au service d’un café d’excellence.

Soulier d’or du siècle


En 1961, Paul van Himst, alors âgé de 18 ans, reçoit son premier Soulier d’or, devenant le plus jeune lauréat de l’histoire. Il le remporte de nouveau l’année suivante.
Au début des années 1960, Van Himst remporte pas moins de cinq titres nationaux consécutifs avec Anderlecht et reçoit son troisième soulier d’or. En 1964, 1966 et 1968, il est également meilleur buteur du championnat.

Au début des années 1970, Anderlecht rajeunit son effectif, mais Van Himst reste le leader sur le terrain. Il remporte le titre en 1974 et reçoit quelques mois plus tard son dernier Soulier d’or. Ou presque, car il deviendra Soulier d’or du siècle en 2000.

 

Entraîneur de l’année


Paul devient entraîneur des jeunes à Anderlecht, avant de prendre les rênes de l’équipe première en 1982, remportant un premier trophée européen, seule chose qui manquait encore à son palmarès. Il est désigné entraîneur de l’année en Belgique en 1983.
L’année suivante, il perd la finale de la Coupe de l’UEFA contre Tottenham. Il remporte pour finir le championnat de Belgique en 1985.

 

Brésor et les Diables rouges


Paul se concentrant désormais pleinement sur son usine de torréfaction Brésor, il est moins présent dans le monde du football.

Au début des années 1990, la Fédération de football URBSFA voit toutefois en Van Himst le successeur idéal de Guy Thys.

Sous ses commandes, les Diables Rouges se qualifient pour la Coupe du monde aux États-Unis, où ils s’inclinent face à l’Allemagne en 1/8e de finale.

Van Himst se concentre ensuite de nouveau sur son entreprise de café, son fils Frank et sa fille Claudia l’assistant et finissant par lui succéder.

Pourquoi Brésor est si bon


Horeca & Entreprises


Distribution automatique


Café Brésor à la maison